mercredi 23 août 2017

Entretien avec Okamoto-san, voix de Hiraga dans Vatican Miracle Examiner.

par Eloïse Fan de mangas et de japanime, accompagnez-moi dans mes aventures ADN, folles et légèrement schizophrènes !

Entretien avec Okamoto-san, voix de Hiraga dans Vatican Miracle Examiner.

Bonjour tout le monde !

Connaissez-vous Vatican Miracle Examiner ? Il s'agit d'un anime très original actuellement diffusé sur ADN.

Nous suivons les pas de Hiraga Josef Kô, un scientifique de génie ainsi que Robert Nicholas, un expert en archive et en cryptanalyse. Tous deux sont envoyés en mission par le Vatican afin de vérifier l'authenticité de miracles survenus de part et d’autre du monde tels que l’apparition de stigmates ou une représentation de la Vierge qui pleure. Ce duo d’examinateurs très spécial va ainsi mener son enquête sur ces phénomènes étranges (et miraculeux) afin de déterminer s’il ne s’agit pas de faux !

Pour donner une voix à Hiraga, c'est Nobuhiko Okamoto, chrétien lui aussi, qui a été retenu au casting.

 

Ce comédien de doublage a joué les rôles de

S'entretenant avec Sarah Nelkin, Nobuhiko Okamoto fait le point sur son personnage dans Vatican Miracle Examiner : Hiraga !

Quand j'ai vu ce titre pour la première fois, je me suis dit qu'il s'agissait d'une sorte d'anime où les personnages utilisent des pouvoirs de magie divine pour combattre le Mal. Mais en y regardant de plus près, j'ai compris qu'il s'agissait d'une histoire plus ancrée dans la réalité que dans la fantaisie. Dans Vatican Miracle Examiner, les protagonistes, Roberto et Hiraga, résolvent les mystères comme des détectives.

Dans un monde ultra moderne, où la technologie sert aussi à garder les entrées vers le Saint des saints au Vatican, Roberto et Hiraga doivent déterminer quel miracle est vrai et quel autre est faux. Une mission bien difficile d'autant que Hiraga, quoique brillant, a énormément de mal à intéragir avec les autres. Okamoto-san va jusqu'à le décrire comme un enfant prodige coincé dans un corps d'adulte : un homme qui n'aurait jamais vraiment grandi si on en croit sa façon de penser.

Par 'gamin', je veux dire que sa façon de penser est enfantine. Quand il parle avec les gens, il le fait toujours avec un certain égocentrisme. De la même manière, il ne semble pas éprouver le moindre intérêt pour tout ce qui ne lui plaît pas personnellement. Les mystères l'intéressent depuis le début et, oui, il est très doué pour les résoudre. Mais quand il s'agit du monde réel ou de bon sens, il lui manque quelque chose. Enfin, c'est l'impression que j'ai.

 

Malgré les centaines de rôles et le prix du Meilleur Nouveau Comédien au troisième Seiyuu Awards en 2009 qu'a obtenu Okamoto pour ses rôles dans Kure-nai et Persona, cette particularité de Hiraga a amené le comédien à revoir ses principes de base.

En effet, dans tous les rôles qu'il a interprétés, du plus gentil, innocent et naïf au plus psychopathe, le comédien s'efforçait de toujours rendre ses personnages humains, ce qui les rapproche de la réalité. Pour jouer Hiraga, il s'y astreint également mais il essaie aussi et surtout de bien faire ressortir son côté pieux.

Je veux faire ressentir que Hiraga n'a pas énormément de faiblesses humaines par le ton de ma voix. Je veux que le fait que c'est un génie et un introverti ressorte bien quand il parle ; en particulier quand il parle de lui-même.

 

Dans l'anime, le travail des deux protagonistes est de révéler au grand jour les faux miracles. Il ne s'agit en aucun cas de mettre à mal leur religion mais de protéger leur foi au contraire. Un faux miracle pourrait en effet entrer en contradiction avec le dogme d'une quelconque manière.

Pour autant, ça ne veut pas dire qu'ils n'aimeraient pas voir de vrais miracles. Tout comme Okamoto à vrai dire.

J'aimerais voir un fantôme, confie-t-il. Je pense qu'il y a de grandes chances pour que je devienne un fantôme en mourant. Alors j'aimerais savoir comment on devient un fantôme. Quand je mourrai, je veux devenir un fantôme capable de parler.

 

C'est sûrement dû au fait qu'Okamoto croit en le onnen, la malice ou encore la rancune, un concept aussi très présent dans le Shintoïsme.

En tant que chrétien (et il s'y connaît), il avait déjà entendu parler des exorcistes, et il en a joué un, mais il n'avait jamais entendu parler d'expert en miracles.

Ce qui l'intéresse encore plus toutefois, pour ce qui est de la religion, dans Vatican Miracle Examiner, c'est le nom même du personnage qu'il double : Kô Joseph Hiraga.

Les chrétiens pensent que les prénoms que l'on donne aux enfants les influencent et que quand ils grandissent, ils peuvent développer certains traits de leurs saints-patrons.

Je ne sais pas si c'est son nom de baptême […] mais Joseph est le nom du père de Jésus, qui était aussi un charpentier. Du coup, je me suis demandé 'Hiraga est-il un charpentier ?' D'habitude, on a l'impression que le nom de Joseph est donné à des gens qui vont devenir charpentiers. J'aimerais savoir si ça jouera un rôle dans l'histoire et, si oui, de quelle manière.

 

Si Okamoto confie qu'il aimerait sûrement avoir une des écharpes des deux protagonistes, à défaut d'un rosaire, il conclut l'entretien sur ces mots :

Je serais vraiment heureux si les fans en dehors du Japon regardaient Vatican Miracle Examiner, eux aussi !

En attendant, on vous laisse découvrir le premier épisode ici :

Bon visionnage !

Les anime à voir après avoir lu cet article

Beelzebub

Épisode 1

Blue Exorcist, le film

FILM

Articles similaires

Les + populaires

MHA décalé !

MHA décalé !

par Eloïse
publié il y a 2 mois